L’Austro-Hongrie, empire des cyclo-voyageurs !

Adrien, malgré des gouts en chapeaux pour le moins éclectiques et des besoins hygiéniques a la limite du TOC, nous a rejoint pour une grosse semaine, de Budapest (Hongrie) a Liezen (Autriche). Avec 600km en 7 jours et un col, le défi fut relevé avec brio ! Il raconte sa semaine et comment il a baissé sa « zone de confort » en notre compagnie…

Adrien raconte

Adrien raconte…

Je voulais rejoindre Sigo et Alex pour partager quelques jours de leur formidable aventure, et les ai donc rejoint mi-mai dans la jolie ville de Budapest.

Une fois les retrouvailles rapidement célébrées, nous avons rejoint notre hôte « Warmshowers », Pal, dans le duplex de ses parents où Sigo et Alex séjournaient depuis la veille. Pendant qu’Alex re-rayonnait sa roue (une activité à laquelle il s’adonne tous les 8 jours d’après mon expérience), nous avons coché la partie « tourisme standard » du voyage, en visitant la ville, avec lunettes de soleil svp ! Budapest est une très jolie ville traversée par le Danube qui la sépare en Buda à l’Ouest et Pest (prononcer Pechte) à l’Est. L’intéret principal de se faire heberger par l’habitant est d’avoir un apercu local de la ville: du coup, chouette soirée a base de palinka (gnole de prune) et de bieres avec Pal et ses potes cyclistes !

Le reveil a 6h le lendemain était pour le coup un peu moins chouette, mais c’était pour la bonne cause : Pal et une demi-douzaine de son groupe nous ont escortés quelques temps en direction du lac Balaton. Cherchez les intrus ! 😉

Au programme : atteindre Liezen en Autriche à temps pour accueillir Clément et Marie le vendredi.

Longer le lac Balaton, très prisé par les touristes hongrois pour des balades à vélo, a été l’occasion d’une baignade avec un serpent qui n’arrivait pas à ressortir de l’eau mais qu’aucun de nous trois n’avait trop envie de secourir, et pour Ségo de perdre son appareil photo.

Le Balaton c'est sexy !

Le Balaton c’est sexy !

Vignes au bord du lac

Vignes au bord du lac

Camping de qualité

Camping de qualité

Le passage de frontiere entre la Hongrie et l’Autriche se passe confidentiellement via une petite route, sous la pluie, apres une magnifique vautre d’Alex dans une flaque de boue…

Passage de la frontiere

Passage de la frontiere

Après un bivouac de charme sous un pont en construction entre route et voie ferrée pour nous protéger de l’orage, nous avons pris la route à 5h30 pour la grosse étape de mon séjour : rallier Graz à 120 km pour arriver à temps chez notre second hôte Warmshowers, Mathias.

Malgré une pluie battante jusque midi et le cadre d’Alex qui s’est dessoudé au 110e km pour être ressoudé et renforçé par le fils d’un fermier, nous sommes arrivés dans les temps (ndlr: la perpective d’une douche chaude et d’un toit pour la nuit etait une sacrée motivation).

Once again...

Once again…

Graz est une très belle petite ville au pied des montagnes avec de belles façades. Nous y avons passé la soirée avec les copains étudiants de Mathias, puis Alex a fait le plein de traces GPS, notamment celle qui allait nous emmener à Liezen via un col à 1200 mètres pour son plus grand plaisir (sadique) !

Avec Mathias, a Graz

Avec Mathias, a Graz

La suite de l’Autriche etait des montagnes ensoleillees, admirables depuis des veloroutes superbement amenagées… Au poil !

L'Autriche sous le soleil

L’Autriche sous le soleil

parispekinblog-autriche013-resized-800

parispekinblog-autriche011-resized-800

On dirait presque un sportif

On dirait presque un sportif

Nous avons retrouvé Clément et Marie, qui apportaient plein de cadeaux pour Alex et Ségo (rayons, patins, pneus, chambre à air) pour une dernière soirée arrosée de bières hongroises et belges.
Et je quittais ce petit monde le lendemain pour rentrer à Vienne, laissant Alex à son rayonnage de roue. La boucle était bouclée ! Sauf que ce n’était pas une boucle.

Il y a foule en Autriche !

Il y a foule en Autriche !

En résumé, j’ai passé un super séjour avec Sigo et Alex qui n’ont pas changé et sont toujours aussi sympas et rigolos, ont des tas d’histoires à raconter, sont des As du bricolage, ont des cuisses mécanisées et ne se prennent pas la tête. Ca m’a fait un bien fou de partager ce bout de route avec vous !

Par contre, je dois vous mettre en garde contre les risques d’un tel voyage :

– ils se régalent à présent de Fredoccino : du nescafé difficilement dilué dans de l’eau froide ! le must étant l’ajout de lait concentré,
– un croûton de pain et de la pâte de sardine en tube peut constituer un repas,
– 10 cl d’eau représente une douche « normale »,
– la bière à 99 cts le litre et demi est à privilégier,
– la vue d’un supermarché Aldi ou d’un robinet d’eau potable les ravit,
– Sigo, au lieu de chanter sa compo, chante : « It’s too late…To apologize » à longueur de journée. Dommage qu’elle ne connaisse qu’une phrase…
– ils ne peuvent pas passer une journée sans sortir leur trousse à outils.

Un grand merci à nos cyclos préférés de m’avoir accueilli à bras ouverts.
Un grand merci à ma chérie de m’avoir incité à les rejoindre.
Un grand merci à Winora pour construire des vélos estampillés « Deutsch Qualität », mon exemplaire n’ayant souffert d’aucun soucis mécanique.

On aurait bien piqué le vélo d’Adrien pour remplacer celui d’Alex, mais comme on compte le revoir par la suite c’était socialement complexe… Merci Adri d’avoir partagé un bout de route avec nous, on a mine de rien fait pas mal de km a un rythme soutenu, mais toujours avec le sourire et des blagues pourries pour égayer le séjour ! Merci aussi d’avoir servi d’interprete pour parler Deutsch, on a retenu quelques bases… Grosse danke ?!

HQB: High Quality Bivouac

Allez, tchin tchin ! Merci pour la visite et a la prochaine !

  • Adrien Grlt merci l’auteur et merdi d’etre venu !!

    • Adrien Guérillot

      Un plaisir !! A part qu’à présent mes pantalons me serrent aux cuisses :s
      Merci encore pour votre accueil !

      Un gros bisou du tocé è_é
      PS : je ne retrouve plus mon dérailleur arrière, vous ne sauriez pas où il est ?!?

      • On a également interverti ton moyeu avant avec le mien… :-$

  • Pascaline Mnd

    Il y a des mercis dans tous les sens alors je m’y mets aussi… un grand merci à vous 2 car Adrien est revenu entier, heureux et… avec des grosses cuisses (il l’a déjà dit mais je confirme ! ^^ ) ! Je suis très heureuse de ce qu’il a fait et suis vachement fière de lui 🙂 Cette aventure, je l’ai vécue par procuration mais la prochaine, je suis des vôtres ! Bonne continuation et à bientôt j’espère ! (n’ayez crainte il y a toujours de la bière chez nous donc pas de problème de verre renversé… une « déconvenue » d’après Adrien ! ^^)

    • Salut Pascaline !
      Haha des grosses cuisses moulées dans un cuissard; c’est le comble de la sexyness ! Tu peux etre fiere, Adri était moins fatigué que nous le soir, sacré physique, la prochaine fois on enchainera les cols 😉
      J’espère te revoir bientôt et découvrir les nouveaux pti loups, on tachera de passer à Toulouse à notre retour 🙂

  • cluster

    Ahahah 😀
    Gé-niales ces mises en garde ! C’est tellement ça !!!